Ingayati.fr
Ingayati  >  Blog  >  Construire son temple intérieur

Construire son temple intérieur

Publié dans Etude le 03/02/2017 par Ludovic Merlin
Pour que le monde change, chacun doit devenir responsable. Responsable de lui-même comme de ses actions quotidiennes. La première étant la vision de soi-même. Il est temps que chacun puisse incarner le divin en lui, et devenir un temple sacré qui œuvre au bénéfice du plus grand nombre

Construire son temple intérieur

Aujourd'hui, chacun a l'opportunité de prendre sa responsabilité pour être et agir en accord avec sa nature profonde. Pourtant l’époque que nous vivons est chaotique et épuisante. Le monde connu semble se déstructurer un peu plus chaque jour, pourtant il n'en est rien, bien au contraire. La raison évidente de ce trouble est la perte du sacré que nous constatons au quotidien. La perte du sacré dans la vision de l'homme, comme dans celle de son action sur son environnement.

La perte du sacré

Depuis des centaines d’années, l’être humain a cherché à domestiquer la nature, afin de développer sa civilisation, quelle que soit la culture ou la région du globe. Il la conditionne, l’exploite, en abuse jusqu’à la lie, sans conscience. Il cherche à mettre chaque parcelle du vivant dans des cases, identifiables et facilement consommables, à ses fins égoïstes et immatures, et pour le profit de certains, qui siègent en haut de la pyramide. Mais en chemin, il en a oublié que tout est relié, que nous ne sommes que l’expression multiple de l’unité cosmique, divisée dans la matière.  "O mitakuye oyasin", disent les Lakotas, c'est-à-dire « Nous sommes tous reliés ».

Énergétiquement, la terre vient de basculer dans un nouveau paradigme.

Après les millénaires nécessaires dans lesquels nos ancêtres étaient reliés à l’énergie de la pyramide. Une dynamique de structure qui a permis de bâtir tout ce que nous connaissons aujourd’hui : les civilisations, les inventions, les structures humaines et sociales qui composent notre monde, et dans laquelle chaque chose a été coupée de l’ensemble, suivant le développement expérimental de la médecine et science occidentale. Voici que l’humanité fait face à un nouveau challenge. Elle vient de rentrer dans l’énergie du cercle, celui du paradoxe d’être relié aux autres, comme le maillon d’une même chaîne. Dans un cercle, personne n’a plus d’importance qu’un autre, et chacun permet au cercle d’exister. Le centre n’étant que le but commun à atteindre, l’axe à maintenir, le cap.

Après la fusion humaine et émotionnelle des clans primitifs et des tribus, des sociétés moyenâgeuses et des premières nations, unies pour soutenir un chef qui seul incarnait le divin. Puis l’apparition de la société moderne, qui a mis en exergue l’individu et sa toute puissance, notamment de consommation non consciente, à travers la construction d’un ego propre et séparé du groupe, voilà que vient une nouvelle ère. L’opportunité pour chacun de changer de niveau de conscience. Le défi qui nous est demandé, est de garder notre individualité dans une conscience de groupe sans tomber dans la fusion, sans perdre ni son libre arbitre, ni sa capacité d’action. Après un schéma structurel basé sur l'énergie pyramidale et patriarcale, tant au niveau social et culturel qu'au niveau économique, le nouveau paradigme s'arrondit en douceur, pour accéder à la vision globale. Nous sommes tous reliés dans cette dynamique circulaire dans laquelle chacun à sa place.

Il est temps que chacun puisse incarner le divin en lui, et devenir un temple sacré qui œuvre au bénéfice du plus grand nombre, que chacun apprenne comment se relier en lui à tout ce qui vit autour de lui, sans passer par les formes poussiéreuses des dogmes établis et archaïques, que chacun passe de la religion (se relier au divin par l’extérieur) à la spiritualité vivante (se relier au divin à travers soi).

Souvenez-vous que l’extérieur n’est que le reflet de mon état intérieur, que ce que je suis se matérialise à l’extérieur. Si je deviens lumineux, le monde s’éclaire, si un être autour de moi devient plus lumineux, le monde s’éclaire encore un peu plus.

Le cercle est un mouvement continu et infini, qui symbolise la notion de cycle. Il est une des représentations du recommencement, de la continuité, de l'éternité et du temps cyclique avec la variante de la spirale, pour l'évolution​. Voici donc venu le temps de retrouver cette sagesse, et de l'appliquer de manière globale dans tous les aspects de notre vie. Le cercle doit devenir le mode de gouvernance globale, qui replace chacun au centre de l'existence. À nous de développer la croyance dans une réalité qui inclut tout, où chaque individu (le point) est secrètement infini (le cercle).

Comment faire naître le guerrier de lumière en soi ?

Afin de construire son temple intérieur, plusieurs aspects paraissent essentiels.

À l’instar de Gurdjieff, il me semble impératif de toujours étudier en parallèle les 3 champs que sont le corps physique, le corps émotionnel, et le corps mental, chacun étant interpénétré par les autres en permanence. De plus, il est temps d'équilibrer les êtres que nous sommes, d'unir à l'intérieur de nous les deux polarités de la dualité (le yin et le yang, la dynamique masculine et féminine, le ressenti et l'action...) afin de créer une harmonie durable.

Pour cela, il y a ce que j’appelle les pratiques pour ériger mon temple intérieur.

Elles passent tout d'abord par une étude de conscience corporelle et une pratique sur le mouvement.
En recherchant les principes physiques qui régissent le monde dans lequel je me trouve, je renoue avec le plaisir de la dynamique du corps, la matérialité et la sensorialité, afin d'acquérir un ressenti corporel total.  Cette proprioception nouvelle deviendra une base, un ancrage, permettant de comprendre et ressentir l'ouverture du corps dans sa globalité. Par une présence continue et sensorielle, je peux prendre conscience de mon corps et redécouvrir la joie du mouvement, retrouvant ainsi la santé et l’énergie vitale.

Mais ériger son temple, passe aussi par des pratiques de souveraineté intérieur (ou rappel de soi) afin de savoir créer un espace sacré en soi. Je peux alors faire naître la conscience dans tout le volume de mon corps, ainsi que dans son mouvement.

Pour prendre conscience de notre polarité énergétique et des équilibres internes dont nous sommes composés, il est nécessaire d'avoir des temps entre hommes, en lien avec les dynamiques des archétypes masculins, ainsi que des temps entre femmes pour vivre et ressentir le féminin sacré. Ainsi, une fois la reconnaissance des différentes parts de nous-même effectuée, il est plus facile d'incarner pleinement qui nous sommes dans notre intégralité.

Ensuite les pratiques pour protéger mon temple intérieur.

Elles passent par l’étude de l’attention à son émotionnel et son mental. Plus je vois et je comprends les ombres et les dysfonctionnements qui me constituent, plus je suis capable de m’en détacher. Je stoppe mes mécanismes de sabotage, de dévalorisation, de fuite d’énergie.L’épanouissement est  le chemin qui nous mène à découvrir nos zones d’ombre en les éclairant de notre envie de les rencontrer.
Mais devenir un guerrier de lumière et savoir protéger son temple intérieur veut aussi dire être capable de le défendre physiquement, d'être capable de poser une limite à une intention intrusante. Par l'enseignement de pratique martiales taoistes, je contribue encore à fortifier ce temple, et je prends ma juste place.

Puis les pratiques pour faire rayonner mon temple intérieur.

Afin de faire rayonner cet état d’être, il va être nécessaire d’étudier les principes d’une attitude juste et la relation à l’autre. Comment les appliquer afin d’être en harmonie intérieure, comme en relation avec ce qui m’entoure ? Les principes physiques induisent des applications relationnelles, mentales et émotionnelles qui peuvent s'étendre à tous les aspects de la vie. La verticalité, l’ouverture, l'attention et la fluidité vont devenir des attitudes intérieures à pratiquer, pour découvrir son être profond et accepter l’autre pleinement. L'étude de soi en continue, ainsi que l'attention permanente à ce qui "grippe" dans mon existence sur tous les points, sont des clés du guerrier de lumière. Tel l'Ermite du tarot, il chemine sans fin, ouvrant une voie lumineuse en lui-même dans les ténèbres de ses propres ombres. Des pratiques de méditation, de nettoyage interne et d’accumulation d’énergie seront donc abordées ici.

Construire son temple intérieur, c’est avant tout une vision globale de l’homme dans laquelle corps et esprit s’entremêlent afin de trouver la justesse d’être.  Cela devient au fil du temps une philosophie de vie, une pratique au quotidien, une voie intérieure.

Ainsi la force sera avec vous en chaque instant !

Si vous voulez, l'école Ingayati vous propose de venir construire votre temple intérieur, dans la simplicité.

 

 

Mots-Clés
Ingayati
Contact - Plan du site - © Ingayati - 2019