Ingayati.fr
Ingayati  >  Blog  >  Assis au travail

Assis au travail

Publié dans Bien-être le 02/05/2017 par Ludovic Merlin
Notre corps de bipède est programmé naturellement pour se déplacer. Malheureusement, notre quotidien n'est plus très actif corporellement et nous passons le plus clair de notre temps en position assise. De nombreux changements physiologiques s'inscrivent dans notre corps lorsque que nous adoptons cette position.

Mais que se passe-t-il dans notre corps lorsqu'on est assis ?

Qui ne s’est jamais senti inexplicablement très fatigué après plusieurs heures sans bouger devant un ordinateur ?
On croit souvent que c’est l’exercice physique qui crée la fatigue. Détrompez-vous ! En restant assis pendant de longues heures sans bouger, votre sang circule au ralenti, et les performances de votre cerveau, organe le plus utilisé au bureau, s’en retrouvent totalement affaiblies. 

Dès le lever, on s'assoit devant la table de notre cuisine pour prendre le petit déjeuner. Puis, on s'installe dans son véhicule en position assise, ou dans le transport en commun pour se rendre au travail. Là, après avoir été assis toute la journée (même à l'heure du repas), on revient à la maison pour prendre le repas du soir (généralement assis), pour s'installer ensuite devant le téléviseur toujours en position assise, ou comme d'autres vont s'asseoir dans leur lit, pour lire un peu, avant de dormir.

Pour bien comprendre ce qu'il se passe dans votre organisme lorsque vous restez assis longtemps, nous allons vous décrire ici les étapes physiologiques auquelles vous allez être confrontées :

La première minute :
Dès que nous nous asseyons, la plupart de nos muscles se contractent, n’ont plus d’activité et nous ne brûlons presque plus de calories. En étant debout, nous perdrions plus de 40 calories dans l’heure. Le manque de mouvement lorsque nous sommes assis sans interruption, encourage ainsi le surpoids. Les muscles qui ne sont pas assez sollicités, perdent en efficacité et s’épuisent lentement. La dégradation des muscles liée à l’âge, qui commence à 25 ans, est la principale cause des chutes et de fracture des os. Des mouvements réguliers préviennent ainsi des risques de myopathie.

Après une heure :
Les vaisseaux sanguins ont perdu environ 50% de leur volume, ce qui limite leurs effets dans la bonne circulation sanguine. Comme les vaisseaux sont comprimés lorsque nous sommes assis, la circulation dans les jambes diminue et le risque de thrombose augmente. à cause de la diminution de la circulation sanguine, les organes comme le cœur ou le cerveau ne sont plus irrigués avec l’oxygène nécessaire. Cela entraîne des maladies cardio-vasculaires et fait diminuer les fonctions cérébrales. Il devient difficile de réfléchir et nous sommes fatigués.

Après 5 heures :
​Le taux de glycémie augmente chaque minute. Les chercheurs ont mesuré un taux de glycémie des personnes en bonne santé étant assises pendant un certain temps, comparable avec celui de personnes souffrant du diabète. Le corps ne peut pas suffisamment brûler l’énergie absorbée lors du petit-déjeuner ou du déjeuner.

Assis, danger !

En fait, de nombreux travailleurs sont assis plus de douze heures par jour. Pour l'être humain, la position assise n'est pas naturelle, loin de là. Ce mode de vie sédentaire, adopté par de plus en plus de travailleurs, est néfaste.
La position assise peut entraîner de nombreux problèmes de santé. Parmi les plus courants, on observe :

  • des douleurs fréquentes, voire des maladies arthritiques, en raison du manque de flexibilité.
  • des maladies inflammatoires, dont la polyarthrite rhumatoïde.
  • une mauvaise circulation sanguine. Outre l'apparition de varices, le ralentissement du coeur prive les muscles de l'oxygène nécessaire à leur bon fonctionnement.
  • des maladies du coeur, notamment en raison de la hausse du taux de mauvais cholestérol dans le sang. Une étude démontre d'ailleurs que les personnes assises plus de 23 heures par semaine ont 64 % plus de risques de mourir d'une maladie cardiaque.
  • une augmentation du poids corporel (le risque s'élève à 125 %). Après 90 minutes, le métabolisme ralentit et le taux de lipides sanguins s'élève. Or, ce dernier est responsable de l'augmentation de la masse corporelle, voire de l'obésité.
  • l'affaiblissement des muscles, en raison du manque d'exercice.
  • une mauvaise posture, qui entraîne généralement des douleurs au cou, au dos et aux épaules. Les maux permanents se transforment en TMS.
  • une déformation des étages corporels, notamment des blessures aux poignets chez ceux qui utilisent des ordinateurs, et des blessures au cou pour ceux qui gardent la tête constamment penchée.
  • une perte de 1 % de la masse osseuse, principalement chez les femmes.
  • un risque de développer du diabète... Un manque de mouvement quotidien augmente le risque de diabète de type 2 et de maladies cardio-vasculaires de 18%, ce risque double chez les personnes qui demeurent en position assise longtemps.
  • une augmentation de 30 % de l'incidence de cancer de la prostate, du colon ou du sein, chez les personnes assises plus de six heures par jour, après 10 ou 20 ans de ce régime.

La solution ?

En fait, il n'y en qu'une :  Bougez !!!
​Si vous ne pouvez pas faire de pause, vous détendre, vous étirer ou aller marcher de temps à autre, une pratique corporelle régulière après votre temps de travail assis sera nécessaire.
​Pour Ingayati, le Tai Chi Chuan, permet de remédier à cela.

La bonne posture est l’un des éléments les plus importants du Tai Chi Chuan. Le Tai Chi est souvent décrit comme « méditation en mouvement » mais il pourrait bien être appelé « médicament en mouvement ». Il existe de plus en plus des preuves que cette pratique de l’esprit et du corps, venant de la Chine comme art martial, a de la valeur dans le traitement ou la prévention de nombreux problèmes de santé. Vous pouvez commencer même si vous n’êtes pas en pleine forme ou en meilleure santé. 

Pendant cet exercice à faible impact et au ralenti, vous bougez et vous respirez de manière profonde et naturelle en vous concentrant sur vos sensations du corps, comme dans certains types de méditation. Le Tai Chi est différent des autres types d’exercices dans plusieurs aspects. Les mouvements sont en générale circulaires et jamais forcés. Les muscles sont détendus plutôt que tendus. Les articulations ne sont pas entièrement étendues ou pliées, et les tissus pour connecter ne sont pas étendus.

Au final, le Tai Chi est une pratique corporelle qui s'adapte à tout le monde, aux personnes le plus en forme, comme à ceux qui souhaitent conserver la santé.                             

Sur le même sujet
Mots-Clés
Ingayati
Contact - Plan du site - © Ingayati - 2019